Justice pour Ernest Manirumva réclamée lors de la commémoration mensuelle de son assassinat

Communiqué de presse

Le 9 novembre 2011

BURUNDI : Justice pour Ernest Manirumva réclamée lors de la commémoration mensuelle de son assassinat

Il faut respecter les normes d’un procès équitable et mener des enquêtes complémentaires impartiales à temps si la justice doit être rendue pour l’assassinat d’Ernest Manirumva, a déclaré aujourd’hui le Projet des défenseurs des droits humains de l’Est et la Corne de l’Afrique (EHAHRDP), au moment de la publication de son rapport sur le dossier.

Ernest Manirumva était un défenseur des droits humains burundais et vice-président d’une organisation de la société civile, l’Observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économiques (OLUCOME). Dans la nuit du 8-9 avril 2009 il a été enlevé de son domicile et assassiné très tôt dans la matinée du 9 avril.           Son assassinat est venu démontrer en même temps le danger qu’encourent ceux qui s’opposent au pouvoir en place et la difficulté à obtenir justice au Burundi.  Deux ans et demi après l’assassinat de Manirumva, l’affaire  n’est pas encore résolue, alors que le processus judiciaire ne se conforme pas à maintes reprises aux normes nationales et internationales d’un procès équitable.

Le rapport de dix-sept pages intitulé « Ernest Manirumva : assassinat d’un défenseur des droits humains – une lumière perdue, un procès déraillé  et une société civile menacée » est le résultat d’une mission d’observation du procès menée par EHAHRDP en juin 2011. Il fournit les antécédents du dossier ainsi qu’un compte rendu de la dernière audience du 15 juin 2011. Les défis auxquels des défenseurs des droits humains ont fait face pendant leur campagne pour justice pour Manirumva et le climat actuel pour le travail dans le cadre des droits humains au Burundi sont également mis en évidence.

Le Projet des défenseurs des droits humains de l’Est et la Corne de l’Afrique (EHAHRDP) demande aux autorités burundaises d’assurer la protection de tous les témoins dans l’assassinat de Manirumva, mener des enquêtes impartiales, indépendantes et complètes y compris des interrogatoires, des confrontations et des tests ADN sur les personnes citées dans les rapports du FBI et de la 3ème commission d’enquête, assurer la reprise rapide des audiences publiques sur le dossier et garantir l’inviolabilité de l’indépendance judiciaire dans le dossier.

Pour lire le rapport entier en français, veuillez consulter notre site internet : www.defenddefenders.org/images/docs/ManirumvaFRFinal.pdf

Pour le rapport en anglais, veuillez consulter notre site internet : www.defenddefenders.org/images/docs/ManirumvaEN.pdf

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :
Hassan Shire, Directeur exécutif (en anglais) par e-mail : [email protected], ou par téléphone : +256 772 753 753.

Rachel Nicholson, Responsable du plaidoyer (en anglais et français) par e-mail : [email protected] ou par téléphone : +256 778 921 274.

MORE NEWS:

Human Rights Defender of the Month: Malab Alneel

Malab Alneel was only 20 when Sudan’s revolution started in December 2018, but she knew it was the moment to get involved: “I grew up in a house that was very political. All of my sisters are activists, my parents are very involved. Activism has always been there. But for me it started with the revolution. It just felt like a time for change.”

SHARE WITH FRIENDS:

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email